Le portrait chinois d’un boulanger

Dans ton mag, tu as découvert la journée-type de Francis le boulanger. Découvre ici son portrait chinois…

 

Un fruit : une pomme que j’aime pour la diversité de ses espèces. Il en existe des vertes, des jaunes, des rouges. Certaines fondent en cuisant, d’autres donnent aux tartes, un vrai goût de caramel

Une fleur : le coquelicot, cette fleur sauvage qui  égaye les champs de blé au printemps. Elle fait la beauté de nos campagnes.

Une odeur : celle qui se dégage du four lorsque je l’ouvre au petit matin. Je ne me lasse pas de ce parfum si délicieux.

Une musique : celle du pain qui chante en sortant du four. Il raconte des histoires à sa façon. Il me rappelle ces moments que je passais à faire des gâteaux avec ma grand-mère.

Un goût : celui du beurre qui fond sur le pain chaud. Je parle de ce vrai beurre de la ferme qui sent bon le lait frais.

Un goût : le chocolat est pour moi, le roi des saveurs. N’oublions pas que je suis pâtissier. J’aime travailler cette matière si délicate. Et quand tout est fini, je ne résiste pas à sucer mes doigts.

Une tradition : les fêtes de Noël sont pour nous des jours particuliers. En Alsace, il est de tradition de fabriquer toutes sortes de sucreries dès la Saint-Nicolas : des brioches au sucre,  des petits gâteaux au beurre, au chocolat ou à la cannelle. Ils sont irrésistibles !

Une saison : le printemps alors que la nature se réveille. Les fleurs apparaissent sur les arbres et dans les champs. En Alsace, nous fabriquons des lapins de Pâques en chocolat. Ils sont le symbole de la nature en éveil.

Un paysage : la plaine et les champs de blé qui courbent sous le vent. Et puis en fond, les montagnes d’Alsace.

Un saint : St Honoré, notre patron. Lors des grandes réunions, nous, les boulangers, nous exposons une grande sculpture en bois de St Honoré.

Un costume : cette veste blanche et le calot sur la tête que nous portons au magasin. Cette tenue représente le savoir-faire de la profession.

Une couleur : la couleur crème est celle d’une belle mie. Lorsque la mie présente des petits trous irréguliers et qu’elle brille légèrement, c’est que la pâte a correctement fermenté.

Une expression : « Bon, comme le bon pain »